L’impôt à la source

704 393 root

Votre avis d’imposition 2018 est sûrement déjà arrivé dans votre boîte aux lettres, sinon vérifiez votre boîte mail. Une nouveauté y apparaît : le taux de prélèvement à la source qui sera appliqué sur vos revenus à partir du 1er janvier 2019.

L’année 2019 et les reforme fiscales :
Cette réforme fiscale envisagée à de nombreuses reprises en France, mais sur laquelle les gouvernements successifs ont tous calé. François Hollande, qui l’a remise au goût du jour en juin 2015, avait organisé son entrée en vigueur au 1er janvier 2018. Mais à son arrivée au
pouvoir, Emmanuel Macron s’est donné du temps pour évaluer et expérimenter le dispositif. Et a décidé de reporter la réforme d’une année supplémentaire, soit à début 2019.

Vous devez sortir la calculatrice :
Prendre connaissance de son taux de prélèvement personnalisé. Il figure sur votre avis d’imposition 2018 à la rubrique Informations concernant le prélèvement à la source ou sur votre espace personnel du site impots.gouv.fr à la rubrique Gérer mon prélèvement à la source. Si on se réfère au salaire médian en France, une personne célibataire et sans enfant gagnant 1 800 euros net par mois, sans autre revenu, serait imposée à hauteur de 4,5%, soit un prélèvement de 81 euros tous les mois sur son salaire. Ce taux personnalisé change donc en fonction de l’ensemble des revenus du foyer, de ses charges et de la situation de la famille. Il est calculé sur la base de votre dernière déclaration de revenu.

Par exemple, en septembre, vous payerez les impôts 2018 sur les revenus de 2017, mais en 2019, vous ne serez imposé que sur vos revenus de 2019. Les revenus courants de 2018 ne seront eux pas imposés, c’est ce qu’on appelle une “année blanche”. L’administration fiscale a toutefois prévu plusieurs dispositifs pour éviter les abus. Si les revenus 2018 des indépendants s’avèrent par exemple supérieurs à ceux des trois dernières années, ils seront imposés sur cette marge supplémentaire.

Calendrier indicatif pour les années 2018 et 2019 :

  • 2018 > paiement des impôts dus au titre des revenus de 2017
  • Printemps 2018 > déclaration des revenus de l’année 2017, permettant de connaître le taux de prélèvement applicable au 1er janvier 2019
  • Eté 2018 > réception de l’avis d’impôt des revenus 2017, mentionnant le taux de prélèvement
  • Octobre 2018 > transmission du taux au collecteur (employeur, caisse de retraite…)
  • Janvier 2019 > début du prélèvement sur les revenus de 2019
  • Printemps 2019 > déclaration des revenus de l’année 2018
  • Septembre 2019 > actualisation du taux de prélèvement en fonction de la déclaration des revenus 2018